Spotlight Series

Regional Food Distribution Association

Volker Kromm – Directeur Exécutif de l’entreprise sociale RFDA

Q : Parlez-nous de votre entreprise sociale. Quelle est votre mission ? Quels produits ou services, offrez-vous ? À qui offrez-vous vos services ? Depuis combien de temps êtes-vous en opération ?
R : La RFDA (Regional Food Distribution Association), une association de banques alimentaires du nord de l’Ontario basée à Thunder Bay, a été constituées en avril 2008. Nous sommes un centre de distribution pour autres banques alimentaires et programmes alimentaires pour ceux en besoin. Nous offrons de la nourriture en cas d’urgence, nous offrons des cours de cuisine et nous avons une cuisine incubatrice. Nous sommes impliqués dans presque tout ce qui a rapport avec la nourriture. Notre territoire de services est vaste allant de Marathon jusqu’au nord de la Baie d’Hudson, essentiellement tout le nord de l’Ontario. Nous avons commencé avec un inventaire d’une valeur de 26 milles et nous travaillons maintenant dans les millions.

Q : Parlez-nous du procès de croissance de votre entreprise. Pourquoi et comment avez-vous décidé d’accroître votre entreprise ? (plus d’employés, plus de produits/services, plus d’endroits de distribution… ?) Comment réussissez-vous à atteindre votre marché cible ?
R : On cherche à diversifier nos sources de revenus. Pour faire ceci, nous avons décidé de se séparer en deux parties. Nous allons garder notre côté à but non-lucratif, mais nous lançons également une entreprise sociale à but lucratif. Cette entreprise pourra nourrir les deux organisations avec des fonds afin d’être capable d’offrir nos produits et services confortablement. En raison des règles relatives aux organismes de bienfaisance, nous ne voulions pas mettre en péril notre société mère. Nous avons donc fait une étude pour voir à quoi ce modèle ressemblerait, et il semblait être en notre faveur.

Q : Parlez-nous des défis que vous avez confrontés pendant votre procès de croissance. Quel genre de défis confrontez-vous et comment les surmontez-vous ? Avez-vous des conseils pour autres entreprises sociales qui voudraient accroître ?
R : En tant que fournisseur de produits alimentaires, nous ne pouvons pas concurrencer contre les produits commerciaux déjà établis et les fournisseurs locaux. C’est difficile d’obtenir suffisamment de produit pour devenir viable et pouvoir offrir la nourriture d’une façon efficace. Nous voulons être socialement responsables en utilisant seulement les ressources locales, mais c’est très coûteux. Nous cherchons donc la nourriture imparfaite, celle qui ne se vend pas dans les épiceries ordinaires. Nous voulons ces pommes meurtries afin de pouvoir les transformer en quelque chose d’autre. Ceci nous a vraiment aidés à trouver notre marché de niche. Pour résoudre certains de nos problèmes, notre équipe cherchait à établir des partenariats avec des communautés isolées afin de les aider à transformer leurs produits sauvages et créer un marché d’échange. Nous avons une grande synergie avec les agriculteurs locaux et les communautés autochtones.

Dans le passé, nous avons consacré beaucoup d’énergie à essayer de trouver les produits de niche que nous pourrions facilement fabriquer. Ma suggestion aux autres est de choisir ses produits attentivement afin d’augmenter l’efficacité de l’organisation.

Q : Quels conseils souhaiteriez-vous pouvoir vous donner pendant votre démarrage ?
R : J’aurais passé plus de temps avec des entrepreneurs établis, ceux qui ont déjà suivi ce processus. Une équipe d’entrepreneurs avec l’expérience nous aurait permis d’économiser beaucoup d’énergie et de frustration. C’est important de consulter d’autres personnes, car une fois que vous en êtes a mis chemin du processus, vous êtes déjà engagé dans une piste et il est difficile d’apporter des modifications si vous devez aller dans une autre direction. Je déteste réinventer la roue donc il est bien de trouver des personnes qui savent déjà ce qui fonctionne.

Q : Parlez-nous de votre expérience professionnel ou personnel. Avez-vous de l’expérience antérieure dans l’entreprenariat ou dans votre marché ?
R : J’ai commencé dans la foresterie, puis je suis devenu Agent de changement en foresterie. Mon travail consistait à créer des plans d’affaires pour les autres. Ce que je fais maintenant n’est qu’une extension à ce que je fessais, ce sont tous des outils similaires.

Q : Raconte-nous une histoire ou un fait intéressant au sujet de ton entreprise sociale.
R : Je crois fermement que tout le monde devrait passer plus de temps à créer des relations transversales. Dans le nord de l’Ontario, nous avons créé un réseau incroyable de groupes économiques, de dirigeants des Premières nations, d’usines de traitement du poisson, d’agriculteurs, de toutes sortes de gens. C’est un énorme avantage. Ce faisant, nous avons créé un système en boucle fermée avec plusieurs de nos produits. À Kenora, nous avons des partenariats qui nous donnent accès à du poisson qui va à la population et les déchets provenant de la transformation du poisson servent à fertiliser les jardins. Lorsque vous ouvrez une porte, vous ouvrez une boîte Pandora de communautés et de cercles.

Spotlight Series

Ungalli

Ungalli vous amène le style, la qualité et le design supérieur, conçus avec l’intégrité à chaque étape du processus.

Read more